Histoire

George Sand et l’éducation populaire. Leroux, Nadaud, Perdiguier

Vergnioux Alain

Tout en élaborant pour son entourage personnel – familial et rural –, une pédagogie progressiste et des valeurs éducatives inspirées tant par Jean-Jacques Rousseau que par sa propre formation aristocratique, George Sand (1804-1876) n’a cessé d’encourager, sa vie durant, une conception républicaine, révolutionnaire et socialiste de l’« école du peuple ».
Figures emblématiques d’intellectuels issus des classes laborieuses, Agricol Perdiguier dit Avignonnais la Vertu (1805-1875), Martin Nadaud (1815-1898) et surtout Pierre Leroux (1797-1871) sont de sa génération. Ils ont traversé les mêmes événements – Restauration, Trois Glorieuses, Révolution de 1848, coup d’État de Louis-Napoléon. Ils partagent les mêmes aspirations de promotion et d’émancipation de la classe ouvrière, d’abord par la formation professionnelle, l’élévation des compétences scientifiques et techniques, l’acquisition d’une culture générale, puis par la conquête des droits sociaux et politiques qui permettront le passage de la société à un État démocratique.
Dans cet essai synthétique, l’auteur retrace les linéaments de ces parcours et de ces idéaux où l’École de Jules Ferry et de Ferdinand Buisson a puisé ses racines.

Institution(s) : Ouvrage publié avec le concours du CERSE - Université de Caen Basse-Normandie
Introduction : de l'auteur
Parution : Avril 2014
Nombre de pages : 120
Format : 13,5 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-35935-115-6
15€ TTC