La collection Domaines Étrangers et Langues de France regroupe des ouvrages qu’il était impossible de ventiler dans des collections spécifiques sans les multiplier à l’infini. Elle concerne la langue et la littérature de pays (Allemagne, Espagne, États-Unis, Hongrie, Italie, Roumanie, Royaume-Uni, Russie/URSS…), de régions (Catalogne, Occitanie, Pays basque…) et de grands ensembles linguistiques (domaine indo-européen, Romania…).

Catalogue numérique

Téléchargez-le au format PDF

Newsletter

Les dernières actualités des éditions Lambert-Lucas dans votre boîte mail.

Domaines Étrangers et Langues de France

Sur les pas de Renard

Ouvrage collectif

Publié sous l’égide du CREO (Centre Régional pour l’Enseignement de l’Occitan hors les académies de l’aire historique de l’occitan) de la Talvera, Sur les pas de Renard (en version occitane : Sus las pesadas de Rainal) fait suite à Molière l’Occitan. L’objectif de l’ouvrage est de mettre en lumière la capacité d’investigation que procure la pratique de l’intercompréhension. Le support pédagogique choisi ici est la fable de Phèdre Le Renard et les raisins qui est d’abord donnée dans la version latine originale. Suivent deux traductions en français et en occitan. Ces trois textes servent de référence à plusieurs autres séries de traductions. La première permet de montrer la proximité de sept langues romanes : castillan, catalan, français, italien, latin, occitan et roumain. La seconde met en lumière la continuité de l’occitan en comparant ses variantes dialectales (occitan auvergnat, gascon, limousin, languedocien, nissart, provençal et alpin) et graphiques (graphie classique des troubadours – une traduction en version médiévale est proposée – et graphie de Roumanille). La troisième montre l’évolution de l’occitan limousin vers le parler d’Oïl en passant par la Marche. Une quatrième rapproche les traductions occitanes de la même fable depuis Ésope (dont la version originale en grec est donnée) jusqu’à La Fontaine en passant par Phèdre.
De larges extraits de deux discours prononcés par Jean-Jaurès sont rappelés en fin d’ouvrage. Nous avons-là un véritable plaidoyer pour l’intercompréhension.

Traductions de Claude Assémat, Lugan Bedel, Jeanne Da Costa, Jean-Christophe Dourdet, Dorinela Lacatusu, Yves Lavalade, Domenja Lekuana, Philippe Martel, Jean Massip, Guy Mathieu, Michel Prat, Maurice Romieu, Robert Rourret, Isabel Sanmartin-Gavin, Alexis Quentin, Patrick Sauzet, Gilles Van Heems, Fernand Vedel, Jean-François Vignaud.

12€ TTC